> Conseils > Aides Médico-Sociales
 

Aides Médico-Sociales

L'entretien avec Brigitte Huon (ancienne assistante sociale) 

"Lorsqu'il s'agit pour les familles concernées par une maladie neuro-évolutive de demander des aides sociales et financières l'expression qui revient souvent est : "Parcours du combattant ".

Il y a deux raisons à cela :

- Il n'y a pas d'aide spécifique MNE, mais des aides diverses, avec des financeurs différents : Conseil Départemental, Caisse d'Allocation Familiales, régimes de  protection sociale.

- Il y a des conditions d'accès  différentes ; l'âge, les ressources, l'appartenance à un organisme. parfois séparément, parfois ensemble. 

A cela s'ajoute une deuxième composante pour celle de l'âge :

- Les personnes âgées de moins de 60 ans relèvent de la loi sur le handicap,

- Les personnes âgées de plus de 60 ans relèvent des dispositifs prévus pour les personnes âgées en perte d'autonomie.

 

Droits à faire valoir systématiquement sans autre condition que la maladie :

- le 100% sécurité sociale au titre de l'ALD

- la Carte Mobilité Inclusion (CMI ), anciennement Carte d'Invalidité, ( donne 1/2 part d'impôts pour les personnes reconnues invalides à 80%)

Pour les moins de 60 ans :

l'Allocation Adulte Handicapé ( AAH ) donne un salaire de remplacement pour les personnes qui ne peuvent plus travailler ou les Indemnités Journaliéres ( IJ ) de la Sécurité Sociale, puis au bout de 3 ans, la Pension d'Invalidité (PI ) qui sera remplacée à 60 ans par la Pension de Vieillesse par Inaptitude

La Prestation Compensatrice de Handicap ( PCH ) permet de rémunérer des aides en tierce personne ou des aides techniques.

Mais  ATTENTION cette aide est réduite de 90 % lors de l'entrée en institution.

Pour les plus de 60 ans :

l'Allocation Personnalisés Autonomie (APA ) sert à rémunérer des aides en personnes à domicile, un accueil de jour, un établissement d'accueil.

Les aides proposées par les régimes de protection sociales et les caisses de retraites complémentaires. 

 

Pour l'hébergement en établissement d'accueil :

Pour les moins de 60 ans : l'Aide Sociale pour Hébergement des Handicapés ( sans condition d'obligation alimentaire ni récupération de la succession )

Pour les plus de 60 ans : l'APA 'Aide Sociale pour Hébergement.

 

Fiscalité :

Crédit d'impôt pour l'emploi d'une aide à domicile : 50% des frais engagés plafonnés à 12000 E ( 20000 E pour les titulaires de la CMI )

Réduction d'impôts pour accueil de jour et hébergement : 25 % des frais engagés plafonnés à  12000E. "

 

 

 

 
Dernière modification : 28/09/2020